Hexagramme 59

Quelques conseils pour l'interprétation

Votre interprétation est TOUJOURS la bonne car il s'agit de résonnance, d'écho en soi, qui mieux que vous pourrait lui donner un sens?

Les textes sont des indicateurs génériques, tous n'ont pas besoin de résonner en vous. C’est pourquoi, dès que l’on a un « tilt » il s'agit de se laisser porter, il est d'ailleurs inutile d’analyser mentalement le phénomène au risque de recréer un doute encore plus grand.

Concernant la résonnance, retrouvez les mots de Wang Bi à ce sujet.

Il est plus facile de débuter en posant une question assez ciblée, les associations d'idées sont plus aisées. D'abord on lit le texte de l'hexagramme (vue globale du moment présent), puis on entre dans le détail par les lignes mutantes.

Si l’hexagramme « présent » n’a pas de ligne mutante, cela indique une situation stable sur laquelle vous ne pouvez pas agir dans l’immédiat. Dans ces cas il peut être intéressant de voir la raison profonde qui vous a fait poser la question.

Chaque ligne mutante est une ligne en déséquilibre qui demande notre attention. Plus il y a de ligne mutante, plus la situation présente est compliquée.

L’hexagramme « lié » est le moyen actuel que nous utilisons pour compenser ce déséquilibre. Il y a donc des aller-retours entre ces 2 hexagrammes.

Il n'est pas obligatoire d'écrire la question, elle sera toutefois écrite dans le PDF. La consultation est instantanée et rien n'est conservé, je vous incite donc à utiliser l'option PDF si vous souhaitez conserver le tirage.

Les 6 lignes se lisent de bas en haut. Chaque ligne est une 'étape' de la situation présente

Ligne 1 = le début

Ligne 2 = le concret

Ligne 3 = les doutes et questions

Ligne 4 = le soutien (le premier ministre)

Ligne 5 = le chef (l'empereur)

Ligne 6 = l'achèvement